[ Accueil ] [ Présentation ] [ Visite ] [ Histoire ] [ Municipalité ] [ Economie ] [ Patrimoine ] [ Associations ] [ Personnages ] [ Actualités ] [ journal ] [ liens utiles ]
 

Ste Marguerite de Carrouges

Activité économique 

 

 

 

 

 

Situation actuelle

 

 

La commune ne compte plus à ce jour aucun commerce.Le dernier a fermé depuis une trentaine d'année, celui de Mme BOUDIER:épicerie-café .

La principale activité sur le territoire de la commune est l'agriculture avec 4 sièges d'exploitation : productions principales , lait,viande .Une de ces exploitations est spécialisée dans les produits cidricoles .

L'artisanat est bien représenté,nous comptons actuellement : maçon,menuisier,électricien .

Les salariés,relativement nombreux,ont leur activité sur les bassins d'emploi environnants .

Nombreuses résidences secondaires,ce qui augmente sensiblement la population en saison estivale .Notre commune est également appréciée par nos amis Anglais,qui ont plusieurs résidences .

Pour connaitre les bonnes adresses .Cliquer ici  

 

 

Historique

 

La principale activité de notre commune a toujours été l'agriculture : en 1962 nous comptions 47 exploitations , 38 en 1968,27 en 1975,20 en 1979 .

Les archives communales nous indiquent une forte activité économique au siècle dernier : en 1886,la commune comptait 51 professionnels(en dehors de l'agriculture) 44 en 1881,52 en 1906 et 14 en 1931 .

En 1866,nous notions : 1 aubergiste,2 cantonniers,4 charpentiers,5 couvreurs,1 prêtre,2 épiciers,1 instituteur,2 maçons,1 marchand de 4 saisons,3 maréchaux-ferrants,3 meuniers,3 mensuisiers,11 mouleurs,3 tisserands,1 taupier, 1 sacristain,1 platrier,1 tailleur(couturier),1 tailleur de pierres,4 militaires .

D'anciennes contrsuctions ou vestiges nous permettent de retrouver trace sur Ste Marguerite d'activités soutenues : fonderie,production de farine, carrière de granit .

Haut fourneau,fonderie :     

 Au lieu-dit " Le Fourneau ",a été établi vers 1540,un haut fourneau,par les LE VENEUR , seigneurs de Carrouges .

Reconstruit vers 1571,il alimentait en fonte la forge de Carrouges, sise à St Martin l'Aiguillon .
Reconstruit à nouveau vers 1787 avec une halle,restauré en 1837,il est signalé en ruines lors de sa vente en 1854 .

Fonds acquis en 1855 par Jules ROUSSEL, maitre de forges,et installation d'une fonderie de seconde fusion équipée d'un bocard à 10 pilons .

Cessation d'activité vers 1870 .

Moulin à farine :

Situé au" Moulin de CHandon",sur l'Udon,en 1809 il produisait quotidiennement 3 quintaux de farine de seigle et orge .

Cessation d'activité vers 1950 .

Carrière de granit :

Cette carrière,dont on peut encore voir des vestiges,se situe à la Vente.

En dernier,elle était exploitée par Mr Henri DEMENAY .

La stèle,pierre brute,qui se trouve sur la place J.LEASTEUR,en provient .

 

 
[ Accueil ]
Site créé avec ThunderSite